Ordalie 70
AMIOT (Yves)
17.00 €
Disponible en stock
En 1870, trois siècles d'affrontements entre la France et l'Allemagne trouvent leur dénouement : Le Germain l'emporte. Dès lors, en dépit de bien des soubresauts, c'est outre-Rhin que se décidera le sort de l'Europe. Pour la France ce n'est pas une page qui se tourne : celle d'une bataille perdue, c'est un chapitre qui s'achève : celui de sa suprématie en Europe.
Mais, en évoquant cette "Année terrible" - reconstituée ici en toile de fond, très scrupuleusement - comment ne pas y reconnaître la crise d'une civilisation, due à l'abandon des valeurs spirituelles qui, depuis le baptême de Clovis, en avait fait la force et se traduisaient, au fond, par sa subordination à plus Haut qu'elle-même ?
C'est ce chemin de Damas que va parcourir un jeune journaliste, enfant privilégié et donc vulnérable d'un monde frivole dont la musique d'Offenbach berce les illusions. La guerre, qui s'abat comme une tornade sur ce paysage séduisant et menteur - celui de toutes les décadences - va lui révéler la réalité qui l'entoure et celle qu'il porte en lui, face à une femme, adversaire et complice, qui prend de ce fait visage du destin.
C'est par elle, en effet, que cette véritable ordalie épreuve du feu par laquelle le Divin désigne et condamne le coupable - dictera un arrêt dont l'Histoire nous apprend néanmoins qu'il n'est jamais sans recours.