La Rouërie - La Bretagne en révolution
JURAMIE (Ghislaine)
18.29 €
Disponible sous peu
L'Europe nouvelle se construit. A mesure qu'elle s'agrandit, les communautés qui la composent affirment leurs différences. Ainsi se retrouve posé le problème que la Révolution française rencontra, il y a deux cents ans, après avoir rejeté l'absolutisme : le choix entre l'unification et la fédération, entre Jacobins et Girondins, entre la Loi et les "libertés".
La Conjuration bretonne se place au cœur de ce conflit.
La monarchie française, jusqu'à Louis XIV, avait tenté de le résoudre; une phrase éclaire mille ans de son règne : "Le roi dans ses conseils, le peuple dans ses républiques." Le roi était le fédérateur. 89 l'admit, 93 le supprima, au nom d'une puissance unique : la Nation.
La conjuration est la résistance à cette conception. Ce n'est pas un incident dans l'histoire de la Révolution, mais un épisode, essentiel dans ses conséquences.
On ne peut la juger comme une cause perdue ou gagnée, mais selon les hommes et les femmes qui l'ont servie. Elle représentait pour eux un devoir sacré ; ils lui ont consacré leur vie et leur mort.
L'Histoire ne se recommence pas, elle continue. Les mêmes actions créent les mêmes réactions.
La Conjuration bretonne a valeur d'exemple ; il faut s'en souvenir : le passé est la mémoire de l'avenir.