20 ans de correspondance entre Charles de Foucauld et son directeur spirituel 1890-1910
FOUCAULD (Père Charles de), HUVELIN (Abbé)
23.00 €
Disponible en stock
La correspondance entre Charles de Foucauld et l'Abbé Huvelin s'étale sur vingt ans, de 1890 à 1910, année de la mort de l'Abbé Huvelin. II s'agit d'un échange très riche entre une des plus grandes figures spirituelles de la fin du XIXe siècle-début du XXe et son directeur spirituel. On sait que l'Abbé Huvelin a joué un rôle déterminant dans la conversion de Charles de Foucauld et que celui-ci l'a toujours considéré comme un père spirituel au sens le plus fort du terme. Quand le jeune Foucauld rencontre l'Abbé Huvelin, ce dernier, qui vient d'avoir 48 ans, est en pleine maturité. Intellectuel de grande envergure, historien de renom, il est encore plus connu pour sa bonté et sa capacité à pénétrer au plus profond de l'âme humaine avec délicatesse. C'est à son contact que Charles de Foucauld va progressivement découvrir sa vocation.
Quand débute la correspondance publiée dans cet ouvrage, Foucauld est à la Trappe de Notre-Dame du Sacré-Coeur en Syrie. Quand elle s'achèvera, Foucauld sera à Tamanrasset, au Sahara.
La présentation et la mise en texte de Brigitte Cuisinier et Jean-François Six qui avait retrouvé, il y a cinquante-cinq ans, les lettres de Foucauld à Huvelin que l'on croyait perdues et qui mène, depuis, des recherches approfondies à son sujet, nous permettent de mieux suivre la façon dont se constitue, dans le temps et en fonction de certains éléments pas toujours explicites dans les lettres, la personnalité exceptionnelle du Bienheureux Charles.
C'est grâce aux Pères Blancs et à la famille du Comte Romuald de Richemont qu'avait pu être recueillie cette correspondance pour l'édition de 1957 chez Desclée & Cie. C'est avec l'autorisation des responsables actuels de la Postulation de Charles de Foucauld et de la famille de Richemont que cette correspondance peut être à nouveau rendue disponible.
L'année 2010 marque le centième anniversaire de la mort de l'Abbé Huvelin (10 juillet).