Venise, Zdenka et les autres
NOVAKOVA (Julie)
16.00 €
Disponible en stock
L'auteur pensa depuis plusieurs années à ce bref résumé de sa carrière médicale. Son premier titre de travail fut Pourquoi je ne veux plus être médecin, étant découragé jour après jour par la dégradation des rapports sociaux et tout particulièrement par les relations entre les patients et le corps médical.
Un court séjour à Venise en compagnie de son ancienne collaboratrice de Prague, lui inspira un titre moins défaitiste. Le récit resta néanmoins aussi amer.
Le lecteur assistera en témoin involontaire aux consultations quotidiennes à la fois drôles, pénibles, voire révoltantes. Il apprendra que la pratique devient non seulement risquée, mais aussi dangereuse. Dans la société contemporaine, la profession médicale n'est pas la seule gravement menacée. Un jour la police n'interviendra plus du tout, l'enseignement aura de moins en moins la possibilité de remplir sa fonction, et le médecin une forte chance de devenir l'ennemi de
l'homme. Celui-ci, enfin libre et souverain en tout, finira-t-il par se soigner tout seul ?
De toute manière, il faudra bien un jour, remettre les pendules à l'heure. Mais aurons-nous le temps de réagir avant la catastrophe finale, but ultime de Mai 1968 ?