La condamnation de l´Action Française 1926-1939 - Autopsie d´une crise politico-religieuse
PREVOST (Philippe)
20.00 €
Epuisé
La condamnation de l'Action française en 1926, prononcée sans explication valable apparait comme un fait unique dans l'histoire del'Eglise, d'autant qu'elle a été levée après une simple lettre d'excuses en 1939. Ainsi quelques mots de regret ont suffi pour effacer les accusations de schisme et d'hérésie que le pape Pie XI et le cardinal Andrieu avaient portées contre les maurrassiens.
Dès l'origine, Charles Maurras eut un rôle prépondérant à la tête du journal et au sein du mouvement d'Action française. Certains déclarèrent alors que son agnosticisme influençait ses idées politiques, rendant impossible toute collaboration entre l'Action française et les catholiques, d'autres soutinrent le contraire. Pie X et plus tard Benoît XV arbitrèrent en faveur de ces derniers. Pie XI apporta une réponse opposée à celle de ses deux prédécesseurs. Pour quelles raisons ? Religieuses ? Politiques ?
Pour répondre à ces questions, l'auteur a consulté les archives du règne de ce dernier pape, ouvertes en 2006 (Affari Ecclesiastici Straordinari, Secrétairerie d'Etat du Vatican) et les archives des archevêchés de Paris et Cambrai notamment, ainsi que celles des Jésuites, à Vanves, entre autres.
On trouvera dans cet ouvrage quantité de révélations qui en font, avec le fil rouge qui donne les clefs de cette affaire, tout l'intérêt. 
Philippe Prévost, docteur ès-lettres et licencié en droit, a déjà publié : "La condamnation de l'Action française vue à travers les archives du Ministère des Affaires étrangères", "L'Eglise et le ralliement, histoire d'une crise (1892-2000)", "La France et l'origine de la tragédie palestinienne, 1914-1922".