Dans l´arrière-cour de Moscou
VIDAL (Patrice)
29.50 €
Disponible en stock
Alors qu'un retour à la guerre froide est de plus en plus souvent évoqué, la Russie fait désormais figure de forteresse assiégée aux yeux du grand public. Nombre de commentateurs voient ainsi dans l'alternance politique géorgienne, ukrainienne ou kirghize le signe d'une perte d'influence historique et d'un recul géopolitique de Moscou.
Cinq ans après la dernière des grandes révolutions pacifiques ayant secoué l'ancienne Union soviétique, les faits paraissent pourtant moins tranchés. Surtout, le prisme d'analyse consistant à percevoir les "révolutions colorées" comme le résultat d'une nouvelle confrontation Est-Ouest semble aujourd'hui dépassé.
S'appuyant sur une mise en perspective géopolitique et stratégique mais aussi économique et sociétale, cet ouvrage permet de faire le point sur ces fameuses "révolutions de couleur" et de décrypter l'évolution de la masse centre-eurasienne depuis la chute de l'URSS.  
A contrario des idées reçues, en particulier de celle qui tend à réduire les épisodes géorgien, ukrainien ou kirghize à un simple avatar de la lutte d'influence entre les Etats-Unis et la Russie, Patrice Vidal montre comment les changements survenus s'inscrivent dans une approche plus large, mais aussi plus complexe, liée au processus de mondialisation des économies et de globalisation des sociétés.
Au terme de cette analyse, la thèse du recul de la Russie est largement battue en brèche et apparaît comme le fruit d'une approche trop idéologique. A partir d'une interprétation objective des faits, cet ouvrage permet de dégager une lecture claire et originale, sans a priori ni parti pris, et un éclairage nouveau sur l'histoire de demain. 
Patrice Vidal, diplômé de Sciences Po et d'un troisième cycle de relations internationales, participe à des missions de conseil et d'aide au développement à l'international dans les secteurs public et privé. Il intervient également au sein d'établissements d'enseignement supérieur.