L´armée pontificale et le Saint-Siège
TISSERON (L), MARMINA (Achille)
19.00 €
Disponible en stock
Vestige du temps de Charlemagne, les Etats pontificaux surent traverser les siècles, malgré les guerres qui n'épargnèrent pas la péninsule. Le coup fatal lui fut porté par la Révolution française et les boulversement qu'elle entraîna à l'échelle de toute l'Europe : campagne d'Italie de Bonaparte, conquêtes impériales, révolutions de 1830 et de 1848, réveil des nations dont le Saint-Siège fut ici l'un des principaux obstacles. Pour leur défense, les Etats pontificaux reçurent le soutien indéfectible d'un corps de volontaires français, royalistes et catholiques, farouchements opposés aux partisants de Garibaldi, dont les projets d'unification se heurtent aux droits du Saint-Siège, et à ceux de Mazzini dont ils dénoncèrent les menées anticléricales et antiroyalistes.
Leur combat marqua profondément l'histoire de la légitimité et de la résistance à la Révolution.