Divisch ou Franklin ? suivi de Satires
TOURNOUX (Norbert)
13.00 €
Disponible en stock
Plutôt que laisser partir aux vieux papiers les nombreuses notes ci-après, rédigées il y a une trentaine d'années, nous les publions malgré tout mais sans les retoucher car elles nous intéressent guère. Nous serions peut-être maintenant moins affirmatif sur les dernières lignes, car peu importe qui lança le paratonnerre, de Divisch ou de Franklin, vu qu'il fut l'oeuvre des anciens et qu'il s'agit seulement d'une redécouverte ; par contre il est évident que l'un n'a voulu travailler que pour le bien de ses contemporains tandis que l'autre a surtout eu en vue sa propre gloire et ses soucis politiques, et sans être bien exigeant sur l'honnêteté de ses façons d'agir. Puis nous n'ignorons pas que plus d'un découvreur a été frustré du résultat de son intuition et du fruit de ses travaux.