Hitler T4 - Les triomphes d´un homme pressé
PLOUVIER (Dr Bernard)
31.00 €
Disponible en stock
Les passions déchaînées par le fondateur et naufrageur du IIIe Reich ne sont pas en voie d'extinction. Bien au contraire, elles sont très régulièrement entretenues par les manipulateurs des mass-média, assurés d'une large audience à l'évocation des crimes bien réels du chef d'Etat, des erreurs réelles ou supposées du stratège, et mieux encore en prêtant à l'homme les tares les plus ridicules, les vices les plus odieux. Le présent ouvrage ne prétend pas alimenter cet océan de littérature si utile et parfois fort divertissante. Il a pour buts d'étudier aussi objectivement que possible la carrière politique et l'évolution psychologique du personnage, sa santé physique et mentale aux différentes époques de sa vie, ses relations avec les médecins et les chirurgiens qui l'ont soigné, ses conceptions en matière d'hygiène et de santé publique et les décisions voire les crimes qui en ont résulté.  
Tome 4 : Les triomphes d'un homme pressé : L'opinion générale des vainqueurs de la Seconde Guerre mondiale est que, parvenu au maximum des possibilités de réarmement au point de vue économique et financier, Adolf Hitler s'est lancé à la conquête de l'Europe, en première étape de son plan de "domination mondiale" (c'est le Leitmotiv des encyclopédies et des ouvrages réputés en langue anglaise). Tout ceci est parfaitement inexact, comme le lecteur va pouvoir s'en rendre compte.
L'objectif du Führer est la conquête d'un espace vital à l'est de l'Europe, destiné à fournir les matières premières au Reich et une zone de colonisation de son peuple dans le strict respect de lois racistes. et dans l'espoir de parvenir, après quelques siècles voire un millénaire de tâtonnements, à élaborer le Surhomme. Faire l'impasse sur ce délire évolutionniste est se condamner à ne rien saisir de ses actes.
De même, faire l'impasse sur son délire mystique, en l'occurrence sa certitude d'avoir, pour cette mission, été choisi par Dieu empêche de comprendre ses décisions les plus curieuses à partir de l'été de 1940.